Diamants d’Amérique du Sud

Les régions diamantifères

Les régions diamantifères sont situées dans le bouclier brésilien et le bouclier vénézuelien.
Depuis la découverte du diamant au Brésil en 1725, d’autres zones diamantifères ont été localisées dans les alluvions du Minas Gerais, du Goias et du Mato Grosso, toujours exploitées de nos jours. Des kimberlites stériles découvertes en 1980 peuvent expliquer l’origine de ces placers. En 1987, une cheminée kimberlitique diamantifère a été mise en exploitation dans le Mato Grosso, près de Salina. Situés dans l’Etat de Bahia, les gisements les plus riches, particulièrement renommés à la fin du XIXe siècle, sont toujours en exploitation à Morrou do Chapéu et Lençois, dans ces conglomérats d’origine controversée.
Au nord de l’Amazonie, les rivières qui descendent des monts Roraima, à la frontière du Brésil, du Venezuela et des Guyanes, sont toutes diamantifères. Le diamant, découvert au Venezuela en 1901, n’y fut vraiment recherché qu’à partir de 1912. Les gisements sont difficiles accessibles, aussi la production du Venezuela, uniquement alluvionnaire, est elle irrégulière et mal contrôlée (de 600 000 à 1 250 000 carats annuels). Les régions voisines du Brésil et des Guyanes sont également diamantifères.

Conseils pour choisir des bijoux en pierres naturelles
Les bienfaits de la lithothérapie et des pierres semi-précieuses