La géologie des gemmes

Quelques types de roches sont particulièrement favorables à la formation ou à la concentration des gemmes.

Des roches visées à la formation des gemmes

Les roches plutoniques (de Pluton, dieu des Morts). Les magmas profonds, mélanges de liquides, de cristaux et de gaz en proportions variables, sont à l’origine des granites et des roches volcaniques qui forment l’essentiel des roches dites plutoniques. A la fin de la cristallisation des grands massifs granitiques apparaissent des roches à éléments plus ou moins gros formés dans des zones profondes du globe, les pegmatites. Les éléments communs (silicium, potassium, aluminium, calcium, etc.…) forment les premiers cristaux qui constituent le granite. Le magma résiduel, riche en eau et en éléments rares du magma initial, cristallise aux environs de 500°C. L’abondance d’eau à l’état de vapeur supercritique et d’éléments minéralisateurs (fluor, bore, etc.…) favorise la formation de larges cristaux, tant pour les minéraux d’éléments communs (quartz, feldspaths, micas), que pour les minéraux d’éléments rares (tourmalines, béryls, topazes, spodumènes, etc.).
Les vides ne sont pas toujours comblés au cours de la solidification ; aussi, certaines pegmatites comportent elles de nombreuses géodes où les cristaux prennent un développement exceptionnel, comme c’est le cas à Madagascar, au Brésil, en Californie, en Afghanistan, au Cachemire, etc.
Parmi les roches magmatiques très profondes constituant le manteau supérieur de la lithosphère, se trouvent les kimberlites, péridotites caractérisées par leur richesse en potassium illustrée par la présence de phlogopite, où le grenat pyrope, le diopside, et l’olivine sont parfois accompagnés diamant. Comme toutes les fluides, les magmas kimberlitiques peuvent transporter des corps qui leur sont étrangers.

Ces roches forment des cheminées qui, dans une montée explosive vers la surface, perforent les boucliers africains, brésiliens, sibériens et australiens, dont elles arrachent au passage des fragments, c’est pourquoi leur structure est la même que celle des brèches. Par hydrolyse résultant de la circulation des eaux de surface, l’olivine s’altère en serpentine, ce qui conduit aux fameuses terres bleues (affleurements de kimberlites désagrégées) si recherchées des prospecteurs de diamants.

Choisir son bracelet chakra en ligne
Conseils pour choisir des bijoux en pierres naturelles