Qualité d’un diamant taillé : La couleur (color)

L’authenticité et les caractéristiques des quatre principaux éléments d’appréciation (dits « 4C » en anglais) doivent être retenues lors de l’évaluation d’un diamant taillé selon le moyen mnémotechnique « compte ».

La couleur (color)

La couleur des diamants de la gamme incolore est dite :

– Blanc,
– Blanc nuancé,
– Légèrement teinté,
– Teinté…

…à mesure que la nuance sous jacente jaune ou brune devient plus perceptible sous une lumière normale (définie comme étant celle diffusée par un ciel dégagé, au nord à la mi journée, à latitude moyenne).

Les pays scandinaves et de vieux professionnels utilisent encore des noms se rapportant aux mines :

– River (blanc exceptionnel),
– Top wesselton (blanc exceptionnel à blanc extra),
– Wesselton (blanc extra),
– Crystal (blanc),
– Tope cape (blanc nuancé),
– Cape (teinté).

Le terme crystal peut prêter à confusion car, pour certains pays anglo-saxons, cristal signifie sommet de river, c’est-à-dire rarissime.

A la suite du GIA, les américains utilisent des lettres correspondant aux grades de la CIBJO définis le 27 avril 1978 :

– D et E (blanc exceptionnel),
– F et G (blanc extra),
– H (blanc),
– I et J (blanc nuancé),
– K et L (légèrement teinté),
– M à Z (teinté).

Les lettres A, B, C ne sont pas employées. Il faut toutefois s’assurer qu’un enduit bleuté sur la culasse, qu’un trait de crayon bleu sur le rondis ou que quelques égrisures volontairement provoquées sur la culasse ne fassent pas apparaître la pierre plus blanche qu’elle n’est réellement. La notion blanc-bleu doit être oubliée.

Quant aux diamants de couleur fantaisie (jaune, brun, bleu, rose, etc.), une sous nuance verdâtre indique s’ils ont été traités par irradiation suivie d’un traitement thermique. Des particules rapides (neutrons, électrons) provoquent en effet dans la maille du diamant des arrachements d’atomes carbone qui vont dans les vides structuraux.

Un traitement thermique consécutif permet un certain réarrangement et une stabilisation de ces accidents provoqués, dont la conséquence est de faire finalement apparaître dans la masse du diamant une couleur le plus souvent jaune verdâtre, parfois verte, bleue, rose, selon les éléments initialement présents à l’état de traces dans la pierre et la technique de traitement appliquée.

Conseils pour choisir des bijoux en pierres naturelles
Les bienfaits de la lithothérapie et des pierres semi-précieuses